L’Observation ou comment apprendre à connaître l’enfant.


BIEN PLUS QUE REGARDER, OBSERVER, C’EST ÉCOUTER AVEC LES YEUX.


QU’EST CE QUE L’OBSERVATION ? Chacun de nos actes quotidiens est issu de l’observation que nous faisons de notre environnement, consciemment ou non. Nous constatons une situation et nous nous adaptons en conséquence : je sens que j’ai froid, donc je mets un pull. Le faire pour soi, c’est naturel. Nous fonctionnons simplement comme cela. Observer, analyser et adapter pour une tierce personne, c’est bien moins évident ! Cela demande de se décentrer de soi-même, pour tenter d’appréhender le plus justement possible le point de vue de l’autre, son ressenti et ses besoins. L’Enfant, petit homme en construction, a besoin que l’adulte procède à sa place. Apparaît alors l’Observation Éducative. Parent ou professionnel, nous la pratiquons tous avec plus ou moins d’assiduité ou de conscience. Verbaliser et intellectualiser cette notion d’observation éducative permet rapidement d’en saisir toute l’importance. Observer l’enfant, c’est apprendre à le connaître. C’est cerner ses besoins et ses attentes pour pouvoir y répondre. Nombres de difficultés quotidiennes peuvent s’apaiser quand on arrive à écouter l’Enfant en mettant de côté son affecte personnel. L’Enfant n’a jamais d’attentes propres à nous embêter. Nous n’arrivons simplement pas toujours à le comprendre suffisamment.


COMMENT OBSERVER ? La première étape est très simple, c’est de prendre conscience de cette notion. Nous sommes habitués à le faire inconsciemment. Il nous suffit donc d’abord d’y penser. Ensuite, de manière informelle, nous pouvons inclure l’idée dans nos actes courants. Très rapidement, l’œil et la conscience s’aiguisent, et nous comprenons mieux l’enfant (avec un petit « E », car nous parlons ici d’un enfant en particulier, et non plus de l’Enfant en général). Plus formellement, à la maison et surtout en collectivité, il est possible d’instaurer des temps d’observation. Pour un enfant en particulier ou pour la vie du groupe, cet instant de retrait permet toujours de voir plus finement, avec plus de neutralité. Outil d’apaisement, de compréhension, de respect et de gestion des conflits, la notion d’observation mérite qu’on y jette un œil.

LES FICHES D'OBSERVATION En structure, il est intéressant d’utiliser un outil préalablement étudié en équipe pour centrer les observations et les archiver. Une trace écrite permet une analyse ultérieure, lors de réunions ou si besoin.

L’ÉDUCATION NOUVELLE ET L'OBSERVATION

Cette idée d’observer l’enfant ne date pas d’aujourd’hui. Tous les grands pédagogues, et particulièrement ceux du courant de l’Éducation Nouvelle (Montessori, Pikler, Freinet…), l’ont mise en lumière. Pauline Kergomard (1838 - 1935), à qui nous devons la création des écoles maternelles en France, a proprement inventé le mobilier à taille d’enfant suite à ses observations, précédant par exemple la célèbre Maria Montessori.

O3A : LES 3 SIGNES DONT SE SOUVENIR

O comme OBSERVER Observer les besoins de l'enfant, dans son quotidien, dans ce qu'il vit, dans sa réalité. A comme AGIR Agir après réflexion, avec bientraitance et bienveillance, pour répondre aux besoins de l'enfant. A comme ANALYSER Analyser ses actes et sa pratique, se questionner, évoluer ! A comme ADAPTER Adapter, en acceptant ses erreurs, pour apporter une attention toujours plus adéquate.

Et oui, c’est aussi ça, Éveil & Coton !

#observer #observation #fichedobservation

  • Facebook
  • Twitter
  • La chaîne YouTube Eveil & Coton
  • Instagram

© 2020 par Eveil & Coton. Créé en 2016 avec Wix.com

RM et RCS de Colmar - SIREN 828 339 333