L’espace et son aménagement : Un accompagnateur invisible.


L’ESPACE, BIEN PLUS QU’UN SIMPLE LIEU, C’EST UN ENVIRONNEMENT COMPLEXE.

L’espace dont nous parlons représente le lieu de vie de l’enfant, celui où il passe beaucoup de temps. En tant qu’adulte, nous nous savons très influençables par notre environnement : humeur, sécurité, bien-être, confort, praticité... Pour l’enfant, cet espace est d’autant plus important qu’il y puise bon nombre de ses apprentissages.


ESPACE DE MOUVEMENT Dans son environnement, l’enfant apprend à bouger. Il découvre le mouvement et les réactions de son corps, selon les obstacles ou leur absence. C’est à l’adulte de réfléchir et d’adapter l’espace, selon les besoins de la famille (dont de l’enfant), ou selon les besoins du groupe pour la collectivité. Il veille à la sécurité et à la délimitation de l’espace « libre » de l’enfant (où il peut aller ou non).

ESPACE DE DÉCOUVERTES L’enfant est en interaction étroite avec son environnement immédiat. Malaguzzi (créateur de la pédagogie « Reggio ») décrit l’espace comme le « troisième éducateur ». L’environnement répond, directement ou indirectement, à la faim de savoirs de l’enfant. L’espace peut proposer des coins « activités », comme une caisse de briques de construction, une étagère avec des puzzles ou un bac à livres. Il peut offrir des coins « libres », où l’enfant évolue selon son imagination, comme un tapis, de la décoration, mais aucun jeu ou jouet.

OBSERVER POUR ADAPTER C’est évidement l’observation de l’enfant (ou du groupe) qui nous fait apparaître son évolution et ses besoins.A la maison, observer ce dont son enfant a besoin et lui proposer permet d’éviter qu’il cherche à explorer ce qui lui est interdit.Un enfant qui va s’amuser régulièrement avec l’eau de la cuvette des toilettes cherche à explorer la matière liquide. Comme le bon petit scientifique qu’il est ! Lui proposer autant qu’il en a besoin des jeux d’eau détournera certainement son attention des WC.


PENSER L’ESPACE De nombreux pédagogues ont réfléchi à cette notion d’aménagement de l’espace. Montessori mettait à disposition de ses élèves une multitudes de « plateaux d’activité » (voir la rubrique Boite à Éveil du mois) : nettoyage (une bassine, une éponge et de l’eau), sériation (tri d’objets selon leurs similitudes), manipulation, écriture, mathématiques… Elle n’intervenait que quand l’enfant la sollicitait, et l’accompagnait à trouver lui-même la solution.

Malaguzzi (de la pédagogie Reggio, qui porte le nom de la ville où elle a été inventée) pensait l’espace comme une série de coins dédiés à une activité précise et ouverts les uns sur les autres. L’extérieur était aussi un « coin » éducatif, libre d’accès. L’enfant évoluait librement dans l’espace, s’arrêtant où il en avait besoin.


Malaguzzi plaçait la manipulation et l’expérimentation en sources premières de connaissances. Les enfants disposaient par exemple de paniers avec de objets naturels à manipuler et à étudier : cailloux, bâtons, coquillages… Pikler (de la pédagogie Loczy, qui porte le nom de la rue de la pouponnière où travaillait Pikler) voyait l’espace comme un lieu de liberté pour apprendre à bouger. Notons qu’elle travaillait avec des bébés. Son approche éducative leur était donc exclusivement dédiée. Nous lui devons principalement l’idée de motricité libre, selon laquelle l’enfant doit explorer seul, sans contrainte et à son rythme sa mobilité.

#espace #aménagement #reggio #environnement #exploration #découvertes

  • Facebook
  • Twitter
  • La chaîne YouTube Eveil & Coton
  • Instagram

© 2020 par Eveil & Coton. Créé en 2016 avec Wix.com

RM et RCS de Colmar - SIREN 828 339 333