Votre Projet de Naissance en 5 points !


Avoir “un projet de naissance”, c’est réfléchir à ce que l’on souhaiterait pour son accouchement, mais aussi pour les jours qui suivent.


Ce concept de “projet de naissance” s’est démocratisé, et vous trouverez nombres d’informations à ce sujet. Mais on ne vous dit pas toujours tout ! Eveil & Coton s’est penché sur le sujet pour vous en révéler le décor, et son envers.

Point numéro 1 : Une réflexion personnelle.

Établir SON projet de naissance, c’est mettre en évidence ses souhaits personnels. Cela permet dans un premier temps de poser pour soi ce que l’on désire ou non.

Cette réflexion englobe tout votre séjour à la maternité, en commençant par le travail et la naissance, et en terminant sur votre sortie.

Point numéro 2 : Etre réaliste.

A moins d’opter pour un accouchement à domicile, il ne faut pas oublier le contexte médical de l’accouchement. Certaines de vos envies peuvent, le jour J, être jugées en contradiction avec ce qui sera nécessaire pour votre santé ou celle de votre bébé. Et sans parler de complications, des aléas peuvent survenir. Vous devez vous préparer avec lucidité, en acceptant que les contraintes du moment prendront le pas. Cela vous évitera d’être déçue, après avoir idéalisé pendant des mois l’accouchement de vos rêves. Point numéro 3 : Visiter la maternité (et même plusieurs).

Ce projet de naissance représente votre analyse de différents conseils et informations que vous avez recueilli. Il est intéressant de les confronter à (la surface de) la réalité qui vous attend.

Les maternités organisent régulièrement des visites, allant de la salle de travail aux chambres. Vous pourrez y rencontrer le personnel et vous imprégnez des lieux. Si vous avez la chance d’avoir le choix entre plusieurs lieux, ces visites vous permettront de trouver LA maternité qui correspond le mieux à vos attentes. Vous pourrez parler de vos idées avec le personnel et sentir si elles pourront être respectées ou non.

Point numéro 4 : Vous êtes unique !

Votre projet, il n’appartient qu’à vous. Il doit vous représenter, avec votre histoire, vos craintes et vos convictions.

Tout conseil est bon à prendre, mais pas forcément à suivre ! Evitez de calquer le projet de naissance d’une amie ou d’un magazine. Il ne vous serait d’aucune utilité le Jour J.

Il n’y a pas de mode en ce qui concerne la naissance. C’est une histoire unique à écrire soi-même.

Point numéro 5 : Le contenu de votre projet de naissance.

Votre projet doit retracer vos souhaits pour toute la durée de votre séjour à la maternité, de votre entrée à votre sortie. Nous vous proposons quelques pistes de réflexion.

Le travail : Qui souhaitez-vous à vos côtés et dans quelles limites ? Quelle mobilité voulez-vous ? Désirez-vous pouvoir boire ou manger ? Aimeriez-vous avoir accès à une douche ou une baignoire, à un ballon, etc ? Quelle ambiance (lumière, musique…) aimeriez-vous ? Acceptez-vous l’administration d’ocytocine pour accélérer les contractions ou non ?

L’anesthésie : Souhaitez-vous ou non une péridurale ? Avez-vous envisagé un autre type de prise en charge de la douleur ? Lors du rendez-vous préalable avec l’anesthésiste, n’hésitez pas à lui poser vos questions (idéalement préparées à l’avance).


La césarienne : Souhaitez-vous que la personne qui vous accompagne y assiste ? Aimeriez-vous que le praticien vous explique tous ses gestes, ou au contraire vous limiter aux informations générales ? Quel premier contact avec votre bébé envisagez-vous dans ce cas précis ?

La naissance : Autorisez-vous la présence et/ou l’intervention d’étudiants ? Préférez-vous limiter au maximum le nombre d’intervenants ? Envisagez-vous une position particulière ? Comment souhaitez-vous que la personne vous accompagnant intervienne ? Voulez-vous sortir votre enfant vous-même ou préférez-vous que l’accoucheur le fasse et pose votre bébé sur vous ensuite ? Qui coupera le cordon ?

La délivrance : Voulez-vous voir votre placenta et/ou être informée à son sujet ?

L’allaitement : Comment envisagez-vous la première mise au sein ? Quel est votre position sur les biberons ou sur les tétines ?

De votre retour en chambre à votre sortie : Désirez-vous une chambre seule ? Préférez-vous garder votre enfant avec vous jour et nuit ou souhaitez-vous pouvoir le confier à la nurserie ? Quelles visites acceptez-vous ? Quels conseils et accompagnements dans les soins au bébé souhaitez-vous avoir ? Voulez-vous que le personnel soit très présent ou au contraire le plus discret possible ? Voulez-vous pouvoir quitter la maternité au plus tôt ou seriez-vous plus rassurée en y restant un peu ?

Points bonus :

Votre projet de naissance, il peut très bien se révéler à vous rapidement comme prendre du temps à mûrir. Laissez-vous du temps si vous vous sentez perdue, et profitez-en pour mettre à jour les questions qui demeurent sans réponse. Vous pourrez ainsi interroger votre praticien et combler ce qui vous manque.

Lors de votre séjour à la maternité, ne vous laissez pas impressionner par le milieu médical. C’est très facile à dire, mais une fois dans le bain, l’envie d’être un patient modèle et pas embêtant est tentante.

Le corps médical peut se montrer parfois un peu directif, plongé dans l’empressement et les contraintes. Osez vous affirmer et maintenir ce qui vous tient vraiment à cœur. Il n’est pas question de devenir enquiquinant, évidemment, mais de conserver le dialogue pour faire valoir vos droits et besoins propres.

Je rêvais d’une allaitement mixte pour ma première (biberons et sein). Ne voulant pas d’allaitement au sein exclusif, je me suis vue imposer le biberon exclusif. Je n’ai même pas pensé à protester, complètement entraînée par l’aisance du personnel. N'ayez pas les mêmes regrets que moi et soyez-vous même !

#naissance #accouchement #travail #maternité #projet

  • Facebook
  • Twitter
  • La chaîne YouTube Eveil & Coton
  • Instagram

© 2020 par Eveil & Coton. Créé en 2016 avec Wix.com

RM et RCS de Colmar - SIREN 828 339 333