Comparer les enfants entre eux : un frein à leur bon développement


« Regarde ! La petite fille sait déjà faire ça et elle a le même âge que toi ! »

« Dépêche-toi, tu es trop lent ! Thomas, lui va plus vite que toi »


En vous exprimant ainsi, vous essayer peut-être de remotiver votre enfant à faire mieux que ce qu’il n’a fait pour l’instant. C’est une bonne intention mais formuler ainsi, cela va engendrer un tout autre sentiment chez lui. Colère, frustration, déception, baisse de confiance en soi. Votre enfant se sentira rabaisser et pensera que vous l’aimez moins car il n’a pas fait ce que vous attendiez de lui.

Je suis sûr que si votre patron vous parlait ainsi, vous ne seriez pas très contente et votre moral en prendrait un coup (à moins que ce soit dans les insultes et la compétition que vous excellez, ce qui malgré tout n’est pas le meilleur moyen pour avancer). Alors, pourquoi le faire avec votre enfant ?

Chaque enfant est différent ! Ils ont chacun leurs propres capacités, leurs propres façon de régir à la même situation et doivent faire leurs propres expériences pour grandir et se développer librement.

Pour éviter que votre enfant se sente moins bon que l’autre, qu’il pense que vous préférez l’autre plutôt que lui, expliquez-lui pourquoi vous lui parlez de ce que fait l’autre. Ne prenez pas l’autre comme modèle mais expliquez à votre enfant ce que vous aimeriez que votre enfant fasse. Précisez-lui ce que vous appréciez chez l’autre et ce qui a à regarder.

« Regarde comment le petit garçon fait pour tenir sa cuillère » Là, votre enfant ne se sentira pas rabaisser mais va observer ce que vous lui montrez pour reproduire le geste. Il va comprendre que c’est le geste du petit garçon que vous voulez qu’il imite et non le fait de vouloir qu’il devienne comme le petit garçon.

La tournure de phrase est différente et le sens transmit par celle-ci sera plus bénéfique pour votre enfant. Tout est dans le choix des mots et la façon dont ils sont prononcés.

Parfois, ce sont les enfants eux même qui se comparent entre eux. Même si cela commence par un jeu, au final l’un des enfants peut se sentir dévalorisé et s’enfermer dans un rôle qu’il n’a pas choisi et dont il a du mal à s’en défaire « Je suis plus fort que toi, t’es nul », « Je vais plus vite que toi ».

À ce moment-là, il est utile d’intervenir en prenant le temps d’échanger avec chacun des enfants sur ce qu’il ressente et sur l’impact de leur comportement sur l’autre.

Ce qu’il faut retenir, c’est que la comparaison n’apporte rien de positif. Au contraire, cela a un impact sur la confiance en soi de l’enfant, sur la façon dont l’enfant se perçoit.

Le choix des mots est important lorsqu’on veut transmettre un message qu’il soit adressé aux adultes ou aux enfants. L’intention du message doit rester positif et ne pas être perçu par l’autre comme rabaissant, dévalorisant.

#enfants #développement #comparaison #confianceensoi #éducation #valoriser #communication

  • Facebook
  • Twitter
  • La chaîne YouTube Eveil & Coton
  • Instagram

© 2020 par Eveil & Coton. Créé en 2016 avec Wix.com

RM et RCS de Colmar - SIREN 828 339 333