La Cathédrale du déshonneur.

Mis à jour : 20 avr. 2019



Avant-propos

Pourquoi parler de Notre-Dame de Paris sur un blog parlant d’éducation ?

Car les sciences de l’éducation ne se cantonnent à rien. Philosophie, sociologie, éthologie… Nous parlons bien de scienceS de l’éducation. Toute science, de la biologie à l’astrophysique, peut à un moment ou à un autre alimenter une réflexion pédagogique.

Dès les premières flammes, mon téléphone m’a notifié d’une “flash news”. Notre-Dame, ce monument millénaire, brûle.

Mon coeur s’est serré.

Je suis athée jusqu’au bout des ongles. Ce n’est pas le symbole religieux que je porte en moi. C’est l’histoire soulevée par ces pierres et ce bois qui me fascine. Ce sang, cette sueur, ce labeur, versés pour un objectif commun : voilà ce qui me parle.

Plus de 200 ans de travail qui interrogent encore aujourd’hui, tant sur les prouesses techniques que mathématiques.

Notre-Dame brûle. Certains pleurent un temple, d’autres un monument, et d’autres encore un art. Nous avons tous une raison d’être peinés.

Le lendemain au matin, le vent de la “solidarité” souffle. La sphère politique, le monde des capitaux : tous s’affolent. A l’heure actuelle, plus de 350 millions d’euros sont levés.

Cela pourrait être une bonne nouvelle. Cela devrait être une bonne nouvelle.


Pourquoi cela ne l’est pas ?

8,8 millions de personnes souffrent de pauvreté en France. Faut-il citer d’autres chiffres ?

Que penser d’une société qui sauve ses pierres plutôt que ses âmes ?

Des mois de Gilets Jaunes et des semaines de Grand Débat : rien (et si vous dites le contraire, c’est votre juste droit, et non une vérité).

Quelques heures incendiaires : plus de 350 millions d’euros.

Sur la toile, je vois fleurir : “comment expliquer Notre-Dame aux enfants ?”.

Si quelqu’un peut m’aider à expliquer à mes enfants le traitement contrasté offert aux pierres ou aux humains, je prends !

Car là, je ne saurais quoi leur dire. Mis à part que j’ai honte. Profondément honte.

Des décennies que l’on entend que les caisses sont vides. Vides, mais pour qui ?

Moi, je suis vide. Vide de sens. Vide d’explications. Et surtout vide d’excuses.

Économie et écologie : même combat. Ce qui profite aux uns nuit aux autres. Cela n’a jamais été acceptable. Cela ne doit plus être accepté.

Notre-Dame, une des fiertés architecturales françaises, symbole aujourd’hui du déshonneur de l’occident.

#injustice #inégalités

  • Facebook
  • Twitter
  • La chaîne YouTube Eveil & Coton
  • Instagram

© 2020 par Eveil & Coton. Créé en 2016 avec Wix.com

RM et RCS de Colmar - SIREN 828 339 333