Ce temps qui passe trop vite...


C'est un des premiers conseils que l'on reçoit en tant que futur parent, et c'est certainement l'unique qui ait réellement du sens : "Profite : le temps passe très vite !".

Les enfants donnent du sens à la Vie ; ils en donnent tout autant à la notion de temps.


Le temps passe vite, mais pas tout le temps...

Quand l'on dit que le temps passe vite, il faut le percevoir sous un angle général. Trèèès général.

Car il y a bien des moments où le temps semble long.

L'accouchement, pour commencer. Même si vous êtes une fan inconditionnelle de la grossesse (et du final en apothéose), pondre, ça fait mal. Et ça parait long. Surtout pour le premier (et, ce n'est pas qu'en apparence, en fait...). #fallaitpasledire

Les bobos et maladies, les dents, les nuits blanches... Il y en a à la pelle, des moments à rallonge.

Mais il est vrai qu'avec les années, ce temps qui dure s'oublie. Et l'on ne retient plus que celui qui a filé.


Le temps, c'est de l'argent.

S'il y a bien une phrase qui pourrait définir le monde d'aujourd'hui, c'est celle-là : "Time is money - Le temps, c'est de l'argent". C'est horriblement triste, et tristement horrible.

Que l'on soit parent ou non, notre vie se résume à une course incontrôlée contre la montre.

Un monde où l'on veut tout très vite, tout en vantant les mérites du "prendre son temps".

Quoi que l'on fasse, on a la triste impression de passer à côté de quelque chose.

Cela rejoint certainement l'idée de l’insatiabilité de l'être humain, incapable de se satisfaire de ses acquis.


Le temps s'accélère.

Je me souviens de ce sentiment lorsque, enfant, je regardais mon grand-père avec cette fascination pour le temps.

Ce que je voyais au travers de ses rides, c'était comme une éternité face à moi. Le fameux "tu as toute la vie devant toi".

J'étais impressionnée par la longueur de son existence. Par tout ce qu'il avait dû vivre (surtout qu'il me racontait régulièrement son enfance pendant "la guerre").

A 32 ans, cette éternité a disparu, tout comme l'a fait le Père Noël ou la Petite Souris.

Et même pire : je la perçois à l'opposé. La vie s'écoule à un rythme effréné, et je vois grandir mes enfants au fil des secondes qui s'égrènent.


Finalement, la vie est comme l'été. Les journées ne font que raccourcir jusqu'à conduire au morne hiver de l'existence humaine : la mort.

Voyons le verre à moitié plein. Avant que l'hiver ne vienne, il y a un été dont il faut savoir profiter.


Alors oui. Le temps passe vraiment trop vite. De plus en plus vite.

A la prochaine nuit blanche imposée par une poussée dentaire de votre dernier, pensez-y ! ;)

  • Facebook
  • Twitter
  • La chaîne YouTube Eveil & Coton
  • Instagram

© 2020 par Eveil & Coton. Créé en 2016 avec Wix.com

RM et RCS de Colmar - SIREN 828 339 333