Ces grossesses compliquées…

Je m’appelle Laure, 30 ans, et deux enfants auprès de moi (je vais vous expliquer pourquoi je dis ça). J’ai travaillé dans différentes crèches jusqu’ici, j’ai donc plus de 6 ans d’expériences auprès des jeunes enfants.


J’ai postulé à plusieurs crèches au tout début ou ils prenaient beaucoup en contrat aidé. J’ai réussi à trouver un poste en tant qu’Aide Maternelle. J’ai reçu cet appel pendant que j’étais en vacance. J’étais tellement contente d’obtenir ce poste ! J’ai commencé dans cette crèche mais au fil du temps j’ai appris que j’étais enceinte… Je désespérais d’arriver à tomber enceinte et je ne m’attendais plus à l’être puisque j’ai trouvé ce poste… C’est comme ça, c’est que je ne devais pas y rester plus longtemps alors ! Bien évidemment, les collègues dans mon dos ont bien parlés sur moi… Ah entre filles, quelques fois cela peut être mauvaises langues, juger sans savoir les choses, sans connaitre la personne…



Quand je suis revenu de mon congé de maternité pour finir mon contrat (non renouvelé évidemment), il me restait quelques semaines et bien sûre, on m’a mit dans une autre crèche pour finir les jours qu’il me restait à faire chez eux… Comment vous dire … Il fallait que j’accepte de confier mon premier enfant a des inconnues pour pouvoir aller m’occuper des enfants des autres… Mais reprendre dans une crèche que l’on ne connait pas, apprendre à connaitre chaque enfant et chaque personne … Cela été très difficile, j’en ai pleuré tellement c’était de trop pour moi…

Bref, j’ai finis mon contrat et je ne suis plus revenu là-bas…

J’ai vite retrouvé un poste en crèche. Quelques années plus tard, j’ai voulu avoir mon deuxième enfant. Je tombe rapidement enceinte sauf que je fais une fausse couche ou j’ai dû passer au bloc pour faire une aspiration. J’ai attendu quelques mois et j’ai retenté l’aventure … Je suis tombé enceinte rapidement, j’étais heureuse même si je pensais à ce bébé partis… Je fais la 1ere échographie du 1e trimestre et là la sage-femme s’arrête et me dit qu’il y a un souci. Elle souhaite demander l’avis d’un gynécologue qui a l’habitude pour ce genre de cas…

A ce moment-là, mon cœur s’est arrêté en même temps, je ne savais plus quoi penser. Fallait-il que j’espère quelque chose ou bien me dire que c’était fini ? Le gynécologue me refait une échographie, j’étais avec une amie proche qui assistait à ces durs moments. Et là, il m’annonce que le bébé a un gros souci, quand il regardait au niveau de son cerveau il n’y avait rien, son cerveau ne se développait pas. On me dit qu’il n’y avait pas d’espoir et que dans ce cas-là, je vais devoir arrêté cette grossesse, j’étais déjà à 3 mois… Il fallait que je fasse une amniocentèse pour avoir le nom réel de ce qu’il avait ! J’étais anéantie, en larme, me demandant ce que j’avais fait pour mériter ça ! Il faut savoir que nous devons attendre 1 semaine pour les premiers résultats et un mois pour le reste. Donc un mois à attendre avant de pouvoir arrêter ma grossesse… J’ai finalement apprit que mon bébé portait une translocation déséquilibrée (chromosome qui se sont mal développé : Caryotype ou les chromosomes se retrouvent cassé et ne se sont pas mélangé aux autres). Il a fallu que l’on fasse nos caryotypes afin de savoir qui portait la translocation équilibrée, une étape de plus à accepter… La généticienne nous donne rendez-vous afin d’expliquer les résultats de nos caryotypes. Un petit soulagement égoïstement puisqu’elle nous apprend que pour moi tout allait bien mais qu’en revanche mon conjoint portait la translocation équilibrée. Ses parents ont dû les faire aussi pour savoir qui l’avait transmis à son fils. Après tout ça, il fallait accoucher naturellement par voie basse de ce bébé car trop tard pour une aspiration au bloc ! C’était un moment très difficile à passer malgré le droit à la péridurale pour ne rien sentir. J’ai mis deux jours avant d’accoucher… J’ai fait plusieurs malaises tellement j’étais fatigué et j’avais tellement envie de voir mon premier enfant qui lui savait ce qu’il se passait. On lui a expliqué pour ne pas qu’il s’attend à voir son frère ou sa sœur… Quand j’ai pu ressortir de l’hôpital, je suis partis avec des photos de ce bébé pour garder un souvenir de lui enfin du moins d’elle car j’ai appris que c’était une fille. Je ne les avais pas encore regardées, il me fallait du temps pour pouvoir le faire ! Mais mon premier enfant a voulu les voir, je ne pouvais pas lui refuser, il fallait qu’il puisse la voir pour faire le deuil.

Quand nous avons décidé de recommencer les essaies pour un bébé, je suis tombé enceinte rapidement, et vu la grossesse précédente je ne pouvais pas profiter de la grossesse dès le départ. Je devais attendre les résultats de l’amniocentèse. Bonne nouvelle, tout allait bien pour ce bébé. Nous avons eu notre deuxième garçon en bonne santé. Je peux vous dire que j’ai profité ensuite de l’avoir auprès de moi, aujourd’hui, c’est ma glue.

J’avais dit à mon conjoint il y a quelques temps que je souhaitais mes enfants avant mes 30 ans, donc comme on voulait 3 enfants, nous avions pris la décision l’année dernière de faire notre dernier enfant. Mais encore une fois la vie en a décidé autrement…

A la 1ere échographie, ma sage-femme regarde et à peine posé qu’elle avait vu quelque chose qui n’allait pas. Elle a bien regardé avant de me dire… Je voyais clairement ce qui se passait et voyait la tête décomposé de ma sage-femme… Elle éteint l’écran et m’annonce que le cœur du bébé s’est arrêté. Une semaine après l’amniocentèse, tout était finit. J’apprends en allant à l’hôpital qu’ils avaient les premiers résultats qui annonçait un bébé qui allait bien. Ils ne savent pas si c’est due à l’amniocentèse ou autre… J’ai de nouveau accouché par voie basse mais un peu plus rapidement ce coup-ci et en souffrant un peu moins physiquement.


Si je vous parle de tout ça, c’est pour que vous sachiez que cela existe, profitez de vos enfants, de votre vie de famille. Dites-leur que vous les aimez chaque jour, c’est important. Si je n’avais pas eu mon premier garçon, je ne sais pas comment j’aurais réagi à tout ça, mes enfants sont ma force de combat !!

  • Facebook
  • Twitter
  • La chaîne YouTube Eveil & Coton
  • Instagram

© 2020 par Eveil & Coton. Créé en 2016 avec Wix.com

RM et RCS de Colmar - SIREN 828 339 333