Chronique d'un poulailler urbain


Pour tenir compagnie à nos deux poules, nous avons adopté ce 1er mai 3 adorables poussins de 4 jours.

Nous avons décidé de partager avec vous les grandes étapes de leur vie, dans une petite chronique.



Premier jour à la Maison Coton - 4 jours de vie


Nous avons adopté nos 3 poussins auprès d'un éleveur, au Marché aux Oeufs et aux Poussins de Soultzmatt (68), ce mercredi premier mai.

Ils sont de race Sussex.

Nous avons préféré un éleveur, car nous avons pu constater de nous-même le soin qu'il leur a été apporté (et ils ont été bichonnés !).


Si l'installation d'un poulailler vous séduit, nous ne pouvons que vous le conseiller si vous avez l'espace nécessaire. Nous vous détaillerons prochainement ce qu'il vous faudra.

Cependant, attention ! Une poule est un animal sensible qu'il faut soigner. Un poussin est évidemment très fragile et demande une attention et des soins très particuliers. Comme toute adoption d'un animal, cela doit être une décision réfléchie.


Nous avons préféré adopter des poussins, et non des poules adultes, car cela nous permet de les apprivoiser comme nous le souhaitons.

Nous avons déjà procédé ainsi pour nos deux premières poules, et ce sont à présent de véritables petits chiens à plumes. Elles viennent quand on les appelle, réclament des caresses et feraient tout pour s'incruster dans la maison.

Il faut dire qu'elles ont vécu plusieurs semaines au plus près de nous, au coeur de notre salon.

Vous n'êtes pas obligés de faire comme nous, évidemment. La même installation dans votre garage peut convenir. Tout dépend bien entendu de la relation que vous voulez construire avec vos volailles.

Revenons à nos poussins !

Les voilà installés dans une cage à oiseau (40 cm x 60 cm), sur une table basse (à hauteur d'enfants), dans notre salle de vie. Je précise que nous habitons un pavillon dans une petite commune, avec jardin.

Les poussins ont à leur disposition dans leur cage une écuelle d'eau (à choisir peu profonde pour éviter les noyades, ou mieux encore un abreuvoir approprié), une écuelle de granulés concassés "Spécial Poussins" et du foin.

A côté de la cage, nous avons placé une lampe chauffante spécifique (à spectre rouge).

Et oui... Les poussins sans maman poule ont tout autant besoin de chaleur. 35°C jusqu'à 6 semaines, puis minimum 20°C, en diminuant progressivement la température (donc en éloignant petit à petit la lampe).

Pour vérifier s'ils ont bien chaud (ou pas trop), c'est très simple. S'ils ont froid, ils se regroupent pour se tenir chaud. S'ils ont trop chaud, ils s'éloignent au possible de la source de chaleur.


Mais... Pourquoi avoir un poulailler ?

Déjà, pour avoir de bons œufs frais 100% VRAI bio. C'est déjà super, hein !

Il y a aussi un intérêt économique (plus d'achat d’œufs et moins de charges d'ordures).

Et un grand intérêt écologique : elles recyclent une grande partie de vos déchets "verts" et de vos restes alimentaires.

Chez nous, nous n'avons besoin de que 5kg de granulés pour pondeuses pour 6 mois (3.99€ les 5 kg en grande distribution) pour deux poules !

Nous reviendrons dans une prochaine chronique sur les repas des poules.


En plus d'aimer simplement les animaux, nous sommes heureux de pouvoir permettre à nos deux filles (de 5 ans et 18 mois) d'apprendre, de s'émerveiller et de se responsabiliser. Chacune selon ses capacités pourra intervenir auprès d'eux.

Depuis notre discussion préalable à l'adoption avec l'éleveur, nous les avons intégré dans le processus. Nous pouvons donc parler ensemble de biologie (c'est quoi un poussin ?) et de responsabilités et devoirs.


A venir dans la prochaine chronique : des photos de nos nouvelles poussinettes et l'intérêt pour les enfants du contact avec les animaux !

  • Facebook
  • Twitter
  • La chaîne YouTube Eveil & Coton
  • Instagram

© 2020 par Eveil & Coton. Créé en 2016 avec Wix.com

RM et RCS de Colmar - SIREN 828 339 333