Doudou(s), pouce(s), tétine(s) : les objets transitionnels


Doudou, pouce, tétine, au singulier ou au pluriel !

A chaque enfant son objet de réconfort.

Ils prennent diverses formes, mais n'ont qu'un seul but : accompagner l'enfant fidèlement.

Faisons le point ensemble sur les objets transitionnels.


Accompagner la transition

Winnicott (pédopsychiatre britannique, 1896 - 1971) est le premier à décrire l'objet (ou le phénomène) investi émotionnellement par l'enfant de manière à lui apporter du réconfort.

Ce réconfort particulier est recherché par l'enfant lorsqu'il se sépare de ses parents, aussi bien physiquement (accueil la journée à la crèche par exemple) que psychologiquement (l'enfant distingue petit à petit son être de celui de sa mère). Cette séparation (ou plutôt ces séparations, qui se répètent et évoluent) est donc une phase de transition pouvant être angoissante.


Objets ou phénomènes

L'enfant choisit son objet ou phénomène transitionnel, sans que l'on ne puisse lui imposer.

Doudou, tétine, pouce, lange... De nombreuse formes physiques peuvent être investies. Parfois toute une ribambelle pour un seul enfant !

L'enfant peut aussi choisir un rituel, ou phénomène, bien plus abstrait.

Les doudous et tétines sont d'ailleurs des objets occidentaux, très peu répandus dans certains pays !

Il y a aussi des enfants qui ne choisissent jamais ni objet ni phénomène transitionnel (ou alors on ne l'observe pas !).


Non à la chasse au Doudou, Tétine et compagnie !

Voilà une pancarte que les enfants seraient en droit de brandir !

Que ce soit dans certains établissements d'accueil ou plus généralement dans la société, les objets transitionnels font débat (en même temps, quel sujet n'en provoque pas...?).

Hygiène, dentition, socialisation, obligation de "grandir"... Les arguments sont nombreux. Sont-ils pour autant valables ?

Si un objet apporte du bonheur à quelqu'un, enfant ou adulte (d'ailleurs !), pourquoi lui casser les pieds ? Où est réellement le problème ? N'est-ce pas simplement une question de convention sociale ?

Il faut bien l'avouer, rares sont les adultes qui trimbalent leur doudou au boulot !

Oui, il y a bien certains adultes qui continuent à sucer leur pouce... Et alors ?

"Le pouce, ça fait avancer les dents" : ce n'est pas totalement faux. Cela creuse aussi le palais.

...

Et alors ? Encore une convention sociale de la "dentition parfaite"...

Alors : laissons les doudous en paix ! ;)




  • Facebook
  • Twitter
  • La chaîne YouTube Eveil & Coton
  • Instagram

© 2020 par Eveil & Coton. Créé en 2016 avec Wix.com

RM et RCS de Colmar - SIREN 828 339 333