top of page

L'Enfant et l'opposition

Jusqu'à ce qu'il soit majeur et vacciné (et même au-delà), votre enfant construira sa personnalité dans un mouvement reproduction - opposition infernal, qui peut parfois mettre vos nerfs à rudes épreuves.

COPIER - COLLER

Avant de s'opposer (et aussi pendant...), l'Enfant apprend en imitant.

Les premières personnes qu'il imite sont évidemment celles qui lui sont le plus proches.

Nous nous retrouvons alors avec un mini mime - perroquet, qui nous épie pour reproduire nos moindres faits et gestes, et surtout les plus embêtants (si déjà !).

Vous trouvez cet effet miroir tout mignon ? C'est que vous en êtes alors qu'au début.


Il arrêtera tôt ou tard de faire semblant d'être nous, mais il construira toute sa vie sa personnalité en fonction de ce qu'il voudra reproduire ou non de ce qu'il a observé chez nous.

Oui, l'Enfant apprend en imitant, et cela apparait ailleurs que dans sa relation avec ses parents.

Le jeu en est le principal exemple.


S'OPPOSER, C'EST SE CONSTRUIRE

Après avoir copié toutes nos qualités (et nos défauts...), voilà que l'heure de la révolution enfantine a sonné !

Notre chère tête blonde brandit fièrement la pancarte du "Non !", et ce à tout-va et sans véritable sens logique pour nos cerveaux d'adulte.


Derrière ce "Non !" aussi éprouvant que fantasque se cache une multitude d'apprentissages.


L'Enfant peut dire "Non !" pour vérifier : il s'oppose à une règle pour être bien sûr de sa définition et de ses limites.


Une négation peut révéler un goût ou un besoin : en grandissant, il apprend à reconnaitre ce qu'il aime ou non (et ça se respecte).


Ce "Non !" peut aussi révéler un blocage ou une peur, même si notre logique d'adulte n'en saisit pas toujours l'importance. La clé, c'est bien le dialogue, même si cela revient à palabrer sur la couleur d'une cuillère...


S'OPPOSER, C'EST FAIRE CONFIANCE

Savoir dire "Non !", c'est aussi avoir assez confiance envers son interlocuteur pour lui montrer ses émotions et ses choix.

Oui, oui, ce petit mot si agaçant démontre la qualité de la relation que vous entretenez avec votre enfant.

Ce n'est pas pour rien que l'on dit souvent qu'un enfant est plus "dur" avec ses parents qu'avec tonton / tata et papy / mamie.

Avec ses parents, Petit Ange est assez en confiance pour devenir Petit Démon et révéler toutes ses émotions fortes et/ou négatives.

Plus facile à lire qu'à subir, n'est-ce pas ?


S'OPPOSER, C'EST SE FAIRE CONFIANCE

Être capable de s'opposer, c'est avoir assez confiance en soi pour le faire.


Pour certains, c'est aisé dès le plus jeune âge et tout au long de la vie. Pour d'autres, c'est un apprentissage qui demande de se mobiliser contre sa timidité.

Alors, quand Bébé hurle "Non !" à chaque demande de votre part, rappelez-vous qu'il se forge un caractère d'adulte solide et assuré...


ASTUCES DE PARENT

  • Verbaliser le plus possible les oppositions de votre enfant. On comprend son opposition, on met des mots dessus. Certaines peuvent ouvrir la négociation, d'autres sont sans appel. Le principal, c'est d'expliquer.

  • Détournez son attention : pour clore le dossier de la cuillère bleue, employez un subterfuge et distrayez-le.

  • Profitez des périodes d'opposition de votre enfant pour lui apprendre à dialoguer et à trouver des compromis.





Comentarios


bottom of page